Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Saint-Jean-du-Gard : expulsion de la yourte La Borie et occupation de la mairie
(Le 23 avril 2009)

Un petit tour gratuit pour la yourte de la Borie

Indy Nantes, jeudi 23 avril 2009 - 13:28

Démontage de yourte - Occupation de Mairie

Mercredi 22 avril, à 8 h du matin, le maire de Saint-Jean-du-Gard Anthérieu accompagné d’une bonne partie du conseil municipal, d’employés de la mairie et de leurs inséparables gendarmes et policiers municipaux, viennent démonter et emporter la yourte installée à la Borie depuis septembre 2008. Les premières personnes arrivées sur place réussissent à ralentir l’opération mais pas à l’empêcher.

Vers 11h, des habitués du lieu se rendent à la mairie pour demander des explications. Devant l’impossibilité de dialoguer, ils occupent le bâtiment qui subit quelques dégradations symboliques. Rapidement la gendarmerie intervient, matraque, gaze, arrête trois personnes et fait sortir les autres. Un rassemblement se forme alors devant l’édifice et bloque la circulation. Finalement devant la mobilisation et la détermination des manifestants, les autorités décident de relâcher les personnes interpellées et de restituer les éléments de la yourte.

Rappelons que le site de la Borie aurait été englouti par la construction d’un barrage, sans une forte lutte au début des années 90. Aujourd’hui, il sert à diverses activités autonomes : jardins collectifs, apiculture, poterie, chantiers divers, habitations, etc. La yourte sert habituellement pour des projections, discussions, fêtes... libres et ouvertes à tous.

En cette période de répression générale des pauvres et des travailleurs (licenciements, radiations, vie de plus en plus chère, enserrement policier) seules les résistances et les luttes peuvent freiner cette offensive. Les solidarités et les rapports de force se développent : la révolte sociale grandit en France comme sur toute la planète. L’attitude de la mairie de Saint-Jean-du-Gard montre bien que les pouvoirs locaux tentent de tenir un rôle de relais dans l’écrasement des populations. Nous ne nous laissons pas faire, à la Borie comme ailleurs.

Pour continuer de développer des espaces de lutte et d’autonomie :

rendez-vous samedi 25 avril à partir de 10h pour remonter la yourte

et discuter des suites des activités à la Borie.

Suivant
Imprimer l'article