Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Poitiers : La manifestation de soutien aux condamnés s’agite un peu
(Le 17 octobre 2009)

La manifestation de soutien aux condamnés dégénère

Maville,17:07 - samedi 17 octobre 2009

Cet après-midi, la manifestation pacifique organisée en soutien aux trois personnes condamnées après les violences de samedi dernier, à Poitiers, a dégénéré. Comptant un millier de personnes au départ du palais de justice, le rassemblement s’est déroulé dans le calme durant plus d’une heure et demie. Mais tout a basculé après le défilé silencieux emmenant les manifestants au parc de Blossac. Après l’arrivée au très symbolique monument de la Résistance, un manifestant a comparé, à haute voix, le préfet de la Vienne à un célèbre secrétaire général de la préfecture de Gironde en 1942, condamné en 1998. Aussitôt, le directeur départemental de la sécurité publique, le commissaire divisionnaire Papineau, ordonne l’arrestation du manifestant. Une décision qui provoque la colère de la foule, laquelle encercle aussitôt les policiers qui tentent de se dégager à coups de matraque. Avec le renfort des CRS, les policiers parviennent à faire sortir leur « prisonnier » du parc de Blossac et en ferment les grilles, emprisonnant la foule. La situation a mis plusieurs minutes à s’apaiser. Les policiers auraient interpellé trois aux quatre manifestants.

************

Poitiers : 4 personnes interpellées

AFP,17/10/2009 | Mise à jour : 17:07

Quatre manifestants ont été interpellées samedi à Poitiers, a-t-on appris de source policière, à l’issue d’une manifestation qui a rassemblé entre 700 et mille personnes en soutien aux huit personnes jugées après les violences commises samedi dernier dans la ville. Les manifestants étaient au nombre de 700 selon la police, un millier selon les organisateurs.

Selon plusieurs témoins, la manifestation, à laquelle participaient plusieurs élus, s’est déroulée pacifiquement derrière une seule banderole : "Liberté pour eux, justice pour tous". Un incident a éclaté au parc de Blossac, terme de la manifestation, lorsque des policiers ont voulu interpeller une personne. Plusieurs autres personnes se sont alors interposées, ce qui a entraîné quatre interpellations.

Le père d’un jeune homme condamné cette semaine pour les violences du week-end dernier a alors lancé un appel au calme. Il a demandé à chacun de déposer les pancartes avec des photos des condamnés que brandissaient un certain nombre de manifestants afin d’éviter toute équivoque avec les forces de l’ordre, ont rapporté des témoins.

Une manifestation organisée par un collectif anticarcéral il y a une semaine à Poitiers pendant un festival culturel a dégénéré en violences. Huit personnes interpellées lors de cette manifestation ont été jugées en début de semaine en comparution immédiate.

*********

Poitiers :libération des trois interpellés

AFP, 17/10/2009 | Mise à jour : 19:08

Trois personnes interpellées en marge d’une marche de protestation organisée aujourd’hui à Poitiers ont été libérées en fin d’après-midi, a constaté un correspondant de l’AFP. Dans un premier temps, une source policière avait fait état de l’interpellation de quatre personnes mais seules trois avaient été arrêtées.

Ces trois hommes, âgés de 59, 57 et 36 ans, avaient été interpellés à l’issue d’une marche silencieuse qui a rassemblé entre 700 et mille personnes en soutien aux huit autres jugées après les violences commises samedi dernier dans la ville. _Avant ces interpellations intervenues au terme de la marche, au parc de Blossac, les manifestants avaient parcouru le centre-ville derrière une banderole tenue par deux jeunes filles où était écrit "liberté pour eux, justice pour tous".

La semaine dernière, une manifestation organisée à Poitiers par un collectif anticarcéral avait dégénéré en violences. Huit personnes interpellées lors de cette manifestation ont été condamnées en début de semaine à des peines de prison assorties du sursis et le parquet a fait appel de quatre des huit condamnations.

Suivant
Imprimer l'article