Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Paris : Arrestation/Perquisitions d’au moins 5 camarades par le 36 quai des Orfèvres
(Le 15 février 2010)

[paris] 15 février 2009-Arrestations de plusieurs personnes à Paris - RASSEMBLEMENT DEMAIN MARDI 16

Indy Nantes, lundi 15 février 2010 - 23:03

Communiqué du 15 février 2010.
Arrestations de plusieurs personnes à Paris.

Aujourd’hui, à 6h30 du matin, plusieurs arrestations et perquisitions ont eu lieu à différents domiciles par la brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres. Nous sommes sûrs que cinq personnes ont été arrêtées ( peut-être plus ?) et il semblerait que les flics soient à la recherche d’autres personnes.
Ce soir, ils sont toujours en garde à vue.

Sans connaître précisèment les chefs d’inculpation, on peut supposer que ces arrestations répondent aux effets d’annonce parus dans les médias il y a de ça trois semaines. Au 2e jour du procès des inculpés de l’incendie du centre de rétention de Vincennes, certains journaux accusaient "l’ultra-gauche" de dégradations de dizaines de distributeurs de banques notoirement connues pour avoir dénoncé des sans-papiers aux flics. Rappelons qu’un certain nombre d’initiatives ont eu lieu en France autour du procès et contre la machine à expulser : manifestations, sabotages, discussions, repas, tags et projections...(http://nantes.indymedia.org/article/19599)

Pendant les perquisitions, les flics ont eu l’air de chercher particulièrement des tracts en rapport avec les luttes de sans-papiers et contre la machine à expulser. Et, ils ont saisi des vêtements, des ordinateurs, et des téléphones portables.

HARCELONS FRANCK SOUCI (officier qui s’occupe de l’affaire) EN APPELANT AU STANDARD DU 36 QUAI DES ORFEVRES : 01.77.72.01.17 POUR DEMANDER LA LIBERATION DE NOS CAMARADES.

POUR CONTINUER A LUTTER CONTRE LA MACHINE A EXPULSER, RASSEMBLEMENT DEMAIN MARDI 16 FEVRIER, 17H30 AU METRO CHATEAU ROUGE.

LIBERTE POUR TOUTES ET TOUS, AVEC OU SANS PAPIERS !

Suivant
Imprimer l'article