Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Air France, expulseur internationaliste
(Le 11 septembre 2010)

Air France est internationaliste, elle accepte les expulsés de partout

reçu par mail

Jeudi 9 septembre, un homme qui devait être expulsé d’Irlande via Roissy sur un vol pour Kinshasa (certainement le Air France de 10h40, de toute façon il n’y en a pas d’autre et les heures correspondent ) a été ramené en prison en Irlande pour avoir résisté à bord de l’avion et avoir incité les passagers à se solidariser avec lui. Solidarité que, apparemment les passagers ou tout au moins certains d’entre eux auraient mis en pratique si on en croit l’article. L’expulsé était accompagné de 3 gardes irlandais et ce sont eux qui auraient alerté la police française de la situation qui commençait à se tendre dans l’avion. Les flics français sont alors montés à bord de l’appareil et ont fait redescendre l’expulsé. Ce dernier a ensuite été renvoyé dans la nuit à la prison de Wheatfield en Irlande, sur un autre vol. (voir l’article en anglais).
Bref, ça permet de se rappeler qu’Air France n’expulse pas seulement les indésirables de l’Etat français, mais que la compagnie accueille également les expulsés des autres pays avec leurs escortes en transit.

On a d’ailleurs d’autres témoignages (sans doute la face immergée de l’iceberg) sur des faits du même genre avec 2 expulsions qui avaient mal tourné :
-Béatrice Guessie, expulsée du Royaume Uni via Air France, qui tente d’échapper à ses gardes anglais à Roissy, qui est rattrapée par des policiers français et qui arrive tellement mal en point au Cameroun que les autorités camerounaises ne l’acceptent pas sur son territoire. Concernant béatrice, Air France avait été alertée des risques inhérents à l’expulsion, notamment par un médecin anglais et les passagers voyant son état (hémorragie) avait protesté mais bon, elle avait quand même été embarquée.
-des violences commises sur 2 personnes expulsées des Etats unis vers le Congo via la France. Les flics américains ont frappé l’un des expulsés si fort qu’il a fallu appeler les services de nettoyage pour que l’avion puisse décoller ; les services de nettoyage refusant de collaborer à ça c’est le chef de cabine qui sur ordre du commandant de bord a fait le boulot...

Suivant
Imprimer l'article