Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Toulouse : Un deuxième mineur arrêté pour les tirs contre les flics du 24 août
(Le 19 septembre 2010)

Affaire des tirs contre des policiers à Toulouse : un mineur écroué

AFP, 19.09.2010, 10h59

Un mineur de 16 ans a été mis en examen et écroué dans l’enquête sur une série de tirs qui avaient visé entre autres des policiers dans un quartier sensible de Toulouse le 24 août, a-t-on appris dimanche auprès du parquet.

C’est la troisième mise en examen dans cette affaire. Le mineur a été mis en examen vendredi soir pour "tentatives d’homicides volontaires" et placé en détention, a déclaré le procureur de la République de Toulouse Michel Valet.

Le 24 août très tôt, dans le quartier sensible du Mirail, des coups de feu avaient été tirés contre un mineur devant un café, puis quelques heures plus tard contre la façade d’une habitation occupée. Dans la soirée, des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC), appelés à intervenir pour des coups de feu, se faisaient tirer dessus à partir d’une voiture dans laquelle se trouvaient plusieurs individus.

A l’issue d’une course poursuite, les policiers se retrouvaient face à une trentaine de jeunes et étaient la cible, ainsi que les renforts dépêchés dans l’intervalle, d’un caillassage en règle dans lequel un policier était blessé.

Le suspect mis en examen vendredi est soupçonné d’avoir joué un rôle dans les coups de feu tirés contre la façade de l’habitation et contre les policiers, a précisé le procureur.

Le 8 septembre, un mineur avait été mis en examen pour "tentative d’homicide volontaire" et placé en détention. Le 27 août, un jeune homme de 20 ans présent à bord de la voiture d’où les coups étaient partis, avait été mis en examen pour "tentative d’homicide volontaire" également. Le parquet s’était refusé à préciser le rôle qu’auraient eu ces deux suspects dans la série de tirs.

Suivant
Imprimer l'article