Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Mesnil-Amelot : Le plus grand camp de rétention de France a ouvert
(Le 12 août 2011)

Le plus grand CRA de France a ouvert

AFP Publié le 01/08/2011 à 14:10

Le nouveau Centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot, considéré par les associations comme un "camp d’internement" d’étrangers sans-papiers, a partiellement ouvert aujourd’hui, à un moment où le rythme des reconduites à la frontière s’est sensiblement accru. Selon le ministère de l’Intérieur, "une partie du centre", proche de l’aéroport parisien de Roissy, a ouvert ce matin.

"Le CRA déjà existant ferme provisoirement ses portes, ses installations étant devenues vétustes. La trentaine de retenus qui étaient dans l’ancien CRA va donc être transférée vers le CRA n°2" ce lundi, a-t-on précisé de source policière, sans pouvoir indiquer la date d’ouverture du CRA n°3. Les CRA n°2 et n°3, qui devaient initialement ouvrir en mars 2010, peuvent accueillir chacun 120 personnes. Elles viendront s’ajouter aux 96 places du CRA n°1, fermé lundi pour travaux.

Le complexe est "organisé en 6 unités de vie de 40 places autour de deux bâtiments administratifs jumeaux, eux-mêmes reliés par une passerelle de commandement. Une double enceinte grillagée et barbelée entoure l’ensemble du camp équipé de caméras et de détecteurs de mouvements", décrivent les associations, qui ont manifesté à plusieurs reprises contre l’ouverture. Selon la Cimade, seule association d’aide aux sans-papiers à y intervenir, "les conditions d’ouverture ne sont pas réunies".

Les CRA accueillent les étrangers en attente d’expulsions. Ils sont six en France pour une capacité totale de 2.058 places. En 2008, 32.284 personnes de 163 nationalités ont été enfermées de 24 heures à 32 jours dans ces centres de rétention, dont 118 familles avec 222 enfants.

Dans un communiqué, la Cimade explique que "ses partenaires associatifs" et elle "n’ont eu cesse de dénoncer l’illégalité et la déshumanisation de ce camp en alertant l’opinion publique et en saisissant le Conseil d’État qui, à ce jour, ne s’est toujours pas prononcé". "Aujourd’hui, l’ouverture de ce CRA, le plus grand de France, vient rappeler que l’enfermement est bien devenu un mode banal de gestion, de contrôle et de mise à l’écart des populations migrantes", dénonce l’ONG.

Suivant
Imprimer l'article