Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Besançon : des militants UMP agressés par des anarchistes
(Le 24 novembre 2011)

Besançon : des militants UMP agressés par des anarchistes

Macommune, 20 novembre 2011 à 10:01

Des militants UMP distribuant des tracts sur la place du 8 Septembre à Besançon ont été pris à parti par des militants anarchistes dont certains étaient cagoulés. Publicité

« Nous avons été victimes d’agressions verbales et physiques. Nos militants et élus présents ont été très choqués par la violence des mots et des gestes. Nous avons été bousculés, injuriés, canardés de canettes de bière et tout notre matériel militant a volé en éclat », a expliqué le responsable départemental de l’UMP du Doubs, Michel Vienet.

Prévenue, la police s’est lancée à la poursuite des agresseurs et ont interpellé un militant anarchiste contre lequel le patron de l’UMP a porté plainte.

Les militants libertaires revenaient d’une manifestation pro-avortement devant la cathédrale Saint-Jean de Besançon devant laquelle une trentaine de catholiques intégristes de l’association “SOS tout petits” priait le rosaire dans le cadre d’une journée nationale contre l’avortement.


Besançon : l’’UMP porte plainte pour " agression"

Est Républicain, 19.11.11 à 18h52

Echauffourée cette après-midi vers 16 h à Besançon entre un groupe de manifestants de sensibilité anarchiste, et des militants UMP.

Le groupe revenait d’un rassemblement contre des prières faites en pleine rue par des catholiques intégristes anti-avortement. En passant sur la place du Huit-Septembre, au coeur du centre-ville bisontin, un des manifestants aurait voulu, par ironie, prendre un tract sur un stand tenu par des militants UMP, dont un élu conseiller municipal, Jean Rosselot.

Qui a fait quioi à ce moment précis ? Les récits divergent selon les sources... Toujours est-il que le stand a été jeté à terre, ses affiches déchirées, ses tracts disséminés. Des bris de verre étaient visibles au sol, provenant de cannettes de bière lancées sur le stand. Une militante UMP assure avoir reçu l’une d’elles sur son épaule. Michel Viennet, secrétaire départemental de l’UMP, présent sur place, a aussitôt porté plainte au nom de son parti " pour agression". Un jeune suspecté d’avoir participé à l’échauffourée a été interpelllé par la police. Entendu au commissariat, il a été rapidement relâché sur instruction du parquet. Lequel se montre très prudent quant à la véracité des différentes versions données sur cet incident.

Suivant
Imprimer l'article