Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Les émeutiers brestois relaxés !
(Le 24 janvier 2008)

Les émeutiers brestois relaxés !

Quatre personnes étaient jugées depuis lundi au tribunal correctionnel de Brest pour des faits d’émeutes (incendie d’une école et tirs sur deux véhicules de police) le 7 novembre 2005 à Brest. Une cinquième est toujours en cavale. Le verdict a été prononcé ce mercredi 23 janvier à 23h00.

Contrairement à ce que dit l’article du mange-merde de Ouest-France (ci-dessous), le jugement n’a pas créé que surprise et consternation chez les flics, il a aussi offert un grand moment de joie aux nombreuses personnes qui étaient venues en soutien aux accusés.

Contrairement à ce que dit encore le scribouillard, V.S. est entierement relaxé pour les tirs contre la police. Il est effectivement condamné à trois ans fermes, mais comme N.B. et M.E., il a effectué deux ans de "préventive" et devrait être bientôt dehors.

Ce jugement qui redonne un peu de dignité aux insurgés arrive après trois jours d’un procès humiliant qui transpirait le racisme de classe et les décisions prises d’avance, appuyées sur un dossier bien ficelé par la police et la juge d’instruction avec des méthodes dignes de Vichy : accusations par témoignages anonymes, aveux obtenus au cours de gardes à vue longues et musclées. Cette décision est due beaucoup plus à un énorme travail de réfutation des avocats de la défense qu’à une quelconque clémence du juge. D’ailleurs, Y.C. qui n’était pas là, pas représenté et pas défendu ramasse quatre et devra vivre caché s’il veut encore vivre libre.

Une toute petite revanche sur la répression, mais un enthousiasme qui fait du bien à tout un quartier et à toutes les personnes solidaires.

**********

Article de ouest-france :

Procès des émeutes de Brest : trois relaxes, deux condamnés

Le tribunal correctionnel de Brest a rendu son jugement dans le procès des cinq personnes poursuivies pour des tirs contre la police ou l’incendie d’une école, en novembre 2005, dans le quartier de Pontanézen.

Jugement qui a créé la surprise et la consternation dans les rangs des policiers : trois prévenus sont relaxés, N.B., M.E. et A.K. Le tribunal a estimé que les faits qui leur étaient reprochés n’étaient pas suffisamment établis.

V.S., 24 ans, est partiellement relaxé pour les tirs contre la police ; il est condamné à trois ans de prison pour pour avoir porté une arme et participé à un attroupement.

Y.C., absent du procès car en fuite, est condamné à quatre ans de prison.

Sources : Indymédia Paris - Île-de-France, 24 janvier 2008, https://paris.indymedia.org/article.php3 ?id_article=93870

Suivant
Imprimer l'article