Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Paris : double incarcération pour transport de chlorate a Vierzon (Cher)
(Le 30 janvier 2008)

Arrestations

écrit le 02/02/08 à 17:44:41 par anonyme

Deux personnes ont été arrêtées mercredi 23 janvier par les douanes à Vierzon.Elles ont été placées en garde-à-vue. Rapidemment, l’enquête a été confiée à la brigade anti-terroriste de Paris.

Deux perquisitions ont eu lieu à Paris au domicile des deux interpelés.

Une troisième a eu lieu à quelque centaine de kilomètre de Paris. Elle a duré plusieurs heures, étalée sur deux journées.Des prélevement d’empreintes digitales et ADN ont été effectués (draps, verres..).La maison a été placée sous scellé.

Une autre personne a déjà été convoquée dans les nouveaux bâtiments de Levallois-Perret ragroupant différentes polices (services du contre-espionnage, de l’anti-terrorisme et des renseignements).

Le deux personnes interpellées ont subi une garde-à-vue de 96 heures, à l’issue de laquelle ils ont été déférés au TGI de la Cité devant le juge d’instruction, puis devant le juge des libertés et de la détention. Suite à ça, les deux personnes ont été placées en déténtion provisoire aux maisons d’arrêt pour hommes et femmes de Fleury-Merogis. Les chefs d’inculpation ne sont pas encore connus.

L’instruction étant ouverte et les camarades n’ayant pas encore pu se prononcer sur les faits, il est impossible d’en savoir plus.

D’après la presse (Le Parisien du 30/1), sans doute informée par la police, les deux personnes ont été arrêtées en possession de chlorate de soude ainsi que de documentation expliquant comment fabriquer des bombes artisanales.

La SDAT (sous direction de l’anti-terrorisme) en charge du dossier aurait effectué grâce au prélèvement ADN de l’un des deux interpelés un lien avec une affaire en cours : la tentative d’incendie durant la periode électorale d’un vehicule de police garé devant le commissariat du 18°arrondissement.

L’enquête est ouverte. Vu qu’elle relève du domaine de l’anti-terrorisme, de gros moyens sont a disposition du juge et des flics.

Le pouvoir cherche à nous effrayer, à nous isoler, à nous diviser, à nous affaiblir. Il est d’autant plus nécessaire de rester solidaires et de réagir collectivement tant à l’extérieur qu’avec les prisonniers.

http://grenoble.indymedia.org/index.php ?page=article&filtre=1&droiteA=1&numpageA=1&id=6198

*********

Écrouées pour transport d’explosifs

Deux personnes présentées comme militants d’extrême gauche ont été mis en examen et écroués dimanche par un juge antiterroriste pour avoir transporté deux kg d’une matière entrant dans la composition d’explosifs, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Ces deux personnes, un homme et une femme âgés de moins de 25 ans, avaient été interpellés jeudi à un péage d’autoroute à hauteur de Vierzon (Cher) lors d’un contrôle inopiné des douanes, selon cette source, confirmant une information de RTL.

Dans le coffre de leur véhicule, les douaniers ont découvert deux sachets d’un kg de chlorate de soude.

Le parquet antiterroriste de Paris a ouvert une information judiciaire confiée à la juge Marie-Antoinette Houyvet, qui a mis en examen les deux militants présumés pour "détention et transport d’un produit incendiaire ou explosif destiné à entrer dans la composition d’un engin explosif" et "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

Source : AFP, 29 janvier 2008

***********

VIERZON - Terrorisme Mise en examen

mercredi 30 janvier 2008 - 09:34

Un couple interpellé sur l’A71 soupçonné de terrorisme

Mercredi dernier, un homme et une femme qui circulaient à bord d’une voiture sur l’A71 ont été interpellés au péage. Ils transportaient des produits pouvant servir à fabriquer des explosifs.

Le couple a été placé en garde à vue dans les locaux parisiens de la direction nationale antiterroriste. Dimanche matin, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris.

Les deux individus, présentés comme des militants d’extrême gauche, ont été mis en examen par un juge d’instruction parisien pour « détention et transport d’un produit incendiaire ou explosif destiné à entrer dans la composition d’un engin explosif » et « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

Le Berry républicain, 30 janvier 2008

http://www.leberry.fr

*********

ATTENTION : ARTICLE DU CHOC, REVUE DE BARBOUZES

Arrestation d’une jeune fille pour un attentat raté contre des policiers

Par Rédaction, mercredi 30 janvier 2008 à 12:06

Une jeune fille de 24 ans a été arrêtée pour avoir déposé une bombe artisanale sous une dépanneuse de la préfecture de police de Paris...

Le 2 mai dernier, dans le XVIIIè arrondissement de Paris, des policiers avaient été alertés par la présence d’un volumineux sac en plastique sous une dépanneuse. En l’ouvrant, ils avaient découvert une bombe artisanale, composée de plusieurs bouteilles remplies d’un liquide incendiaire reliées à un dispositif de mise à feu.

Une enquête est alors ouverte. Elle est transmise à la brigade criminelle et à la sous-direction anti-terroriste de la police judiciaire. Des traces d’ADN sont trouvées à l’endroit où avait été déposée la bombe. Après des mois d’investigation, sans résultat, un véhicule a été intercepté la semaine dernière par la douane près de Vierzon, dans le Cher. Il contenait 2kg de chlorate de soude et de la documentation expliquant la fabrication de bombes artisanales.

Les deux passagers, un garçon de 26 ans et une fille de 24 ans, ont été interpellés. En comparant les traces d’ADN, les enquêteurs se sont aperçus que cette dernière avait laissé une mèche de cheveux sur les lieux de l’attentat.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie des dossiers de Paris et de Vierzon. Les autorités se disent inquiètes du nombre croissant de tentatives d’attentats perpétrées contre les forces de l’ordre.

http://blog.choc.fr/

Suivant
Imprimer l'article